01/05/2008

extrait 1

Image 2

 


Octobre 2007 – à l’heure dite, le soir où potirons et autres fantasmagories du kitsch halloween ont envahi la digue, les dessins spontanés se sont imposés à moi. J’ai ciselé l’or blanc dans la lumière du couchant, en ironie au commerce facile pour enfants en panne d’imaginaire. J’ai peuplé la plage de petites figures, constructions fragiles nées d’une attention minutieuse. Temps volé au soleil, inspiration soudaine, excès d’iode ont  nourri ces présences sur le sable lissé du jusant.



Écrit par Hervé Crespel | Commentaires (0) | Général | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.